Les résidus de pesticides utilisés pour les cultures OGM (plantes transgéniques) ont des effets terriblement néfastes sur la santé

Culture d’OGM et sécurité alimentaire

Depuis plusieurs années, les lobbys ont réussi à convaincre les dirigeants que les populations grandissantes avaient absolument besoin, pour se nourrir dès les années 2050, de faire appel aux plantes modifiées génétiquement de manière à résister à certains pesticides.   Ainsi, les rendements de production en agriculture pourraient être décuplés afin de fournir davantage de nourriture par mètre carré de champ de culture… en considérant que la qualité du produit livré pour la consommation animale (boucherie) et humaine est la même…

Glyphosate, RoundUp et autres pesticides

Aujourd’hui, le but est loin d’être atteint.  Les rendement de production dimAttention PESTICIDESinuent. Les plantes, tout comme les bactéries l’ont fait face aux antibiotiques, ont réussi à développer une RÉSISTANCE.  Ainsi, les « mauvaises herbes » poussent à nouveaux dans les champs traités au RoundUp.  Il leur faut donc augmenter les doses de RoundUp déversée sur les plantations.  Plusieurs cultivateurs, conseillés par les agronomes du pays, font des traitements additionnels avec d’autres pesticides en plus du glyphosate afin d’éviter le processus de « résistance au RoundUp » des plantes !  On a trouvé, par exemple, de l’atrazine (interdit en Europe) et 2,4 D, un des ingrédients le moins dangereux de l’agent ORANGE ayant causé plusieurs déformations congénitales chez ses victimes et interdit d’utilisation dans plusieurs pays.   Notons au passage, que les bactéries des sols (et celles de notre microbiote) sont également affectées par des pesticides comme le glyphosate.  Des résidus de pesticides dans les aliments ainsi cultivés représentent donc un risque sérieux pour la santé.

En Argentine, le gouvernement a approuvé les cultures OGM avec RoundUp afin de réduire les coûts de production (en réduisant la main d’oeuvre pour exporter massivement vers les pays plus riches.  Les agronomes et les cultivateurs utilisent des « cocktails » de pesticides pour contourner le problème de résistance au glyphosate (RoundUp).  Le pays a ainsi engrangé plusieurs milliards de dollars… traitant plus de 30 millions hectares de cultures, en faisant des victimes considérées honteusement comme des « dommages collatéraux » à ce processus.  Les problèmes est si alarmant que plus de 300 médecins se sont réunis pour lancer l‘alerte. La porte-parole du groupe dit « s’ils savaient ce qui arrive, ils ne le feraient pas« …

Toxicité et problèmes de santé

Les gens vivants à proximité des champs de culture et donc des pesticides déversés montrent un taux de plus en plus élevé de maladies portant atteinte de manière très importante à leur santé et leur espérance de vie (malformation congénitales, cancer, …).

Un éleveur de porc danois, I.B. Pedersen,  a remarqué une nette augmentation du taux de mortalité et de déformation congénitales chez les porcelets dont les mères étaient nourries au SOYA / SOJA OGM, notamment celui en provenance d’Argentine. Il s’est donc questionné sur ce qui pouvait bien contenir ce soja. Il explique qu’en utilisant le soja OGM, certains porcs souffrent de forte diarrhée et meurent en quelques jours après leur naissance.  Le taux de mortalité peut atteindre 30% !!!  Cette situation a pu être renversée rapidement en nourrissant les porcs à nouveau avec des grains NON-OGM… D’autres cultivateurs voient leurs vaches incapable de marcher après avoir donner naissance à leur veau… du jamais vu dans leur ferme. Ils cherchent à comprendre ce qui se passe…

Le Dr Séralini (CRIIGEN, France) a déjà démontré par une étude publiée la première fois en septembre 2012, les effets observés chez les souris exposées au RoundUp pendant plusieurs mois.  Son équipe a mis en évidence un autre composé ajouté au glyphosate dans le RoundUp qui s’était avéré être 1000 x plus toxique et néfaste que le glyphosate seul : cancérigène.  Plus de détails sur ses travaux sur un autre article ICI.

La Dre Seneff (MIT, USA) a procédé à des analyses de données de masse pour arriver à mettre en évidence des corrélation inquiétante entre l’utilisation du RoundUp au fil des années et l’émergence des problèmes de santé (maladies de « civilisation ») et tout particulièrement l’autisme.  Consultez ses publications, compte-rendus et plusieurs autres références  ICI.   On connait de plus en plus l’effet d’un microbiote altéré (dysbiose) sur les maladies inflammatoires chroniques, les troubles neurologiques et troubles mentaux… Les pesticides résiduels contribuent aux dysbioses

Dans un autre article ICI, je résumais le lien entre le microbiote et notre système nerveux dont le cerveau.  Dre Natasha-Campbell McBride obtient de très bons résultats en soignant ses patients/enfants AUTISTES par une alimentation adaptée à la régénération de leur microbiote.

On constate que si les effets de l’ingrédient actif principal (glyphosate) ont été étudiés pendant des périodes relativement courtes chez la souris notamment (3 mois pour pouvoir appuyer la demande d’approbation auprès des autorités réglementaires), les synergies NÉGATIVES entre les multiples pesticides utilisés n’ont JAMAIS été observées car NON ÉVALUÉES, NI TESTÉES !!  

En résumé

La Télévision Suisse Romande a présenté le 09 avril 2015, un reportage complet de Paul Moreira résumant très bien la problématique et donnant une bonne vue d’ensemble du problème de santé publique que l’usage de ces pesticides multiples fait courir à la population mondiale.  Les gens habitant à proximité des champs de culture appellent le traitement chimique (mixture de pesticides): LE VENIN !  C’est très révélateur des effets qu’ils subissent!  Ils ne mangent pas les oeufs de poules nourries du soja OGM (traité aux pesticides) car les oeufs sentent mauvais !! (signe de contaminants chimiques)… Cette émission est visible en cliquant ICI.  Un autre reportage (ARTE) est disponible ICI (attention: certaines images peuvent choquer les personnes sensibles).

Il ne faut pas sous-estimé l’appât du gain, les conflits d’intérêts et la vision à court-terme de grosses sociétés chimiques qui voudraient bien augmenter leur part de marché pour leurs produits sans trop se soucier de la santé humaine et animale ni même la santé bactérienne… ou des abeilles. On ne peut pas jouer à la « roulette russe » avec la planète entière et sa population…  Restons informés et assurons-nous que nos dirigeants, politiciens et autres groupes d’influence votent des lois qui ne mettent pas notre vie en jeu et avec lesquelles nous sommes d’accord.

Vigilance nécessaire

En Europe, si le Transatlantic Free Trade Area TAFTA passe, on risque de ne plus pouvoir interdire les OGMs dans les pays sans contrevenir aux droits des multinationales et d’être jugés+amendés, non pas par des tribunaux, mais par des arbitres commerciaux aux pouvoirs immenses! Cet accord cherche à instaurer une vaste zone de libre-échange et d’investissement entre l’Union européenne et les États-Unis, allant au-delà des accords de l’OMC. Aucune consultation des peuples n’a eu lieu sur l’opportunité de débuter ces négociations. Au contraire, les citoyens sont tenus à l’écart de discussions se déroulant dans la plus stricte confidentialité entre une poignée de négociateurs, experts non-élus et lobbyistes invités.

NON TAFTA

TAFTA comparaison US_EU

crédit photo: www.collectifstoptafta.org
Publicités

A propos Nutri Soins Santé

Biochimiste-Nutrithérapeute qui, suite à plus de 30 ans d'expérience en recherche, développement et production biotechnologique et biopharmaceutique . Maintenant convaincue qu'on peut et qu'on doit prendre sa santé en mains par nos choix quotidiens (mode de vie, alimentation) j'offre un service de consultation privée. Je suis déterminée à aider les gens qui n'ont pas le temps ou les connaissances pour prendre des décisions éclairées par une meilleure compréhension des phénomènes impliqués dans les multiples réactions et interactions que notre corps vit quotidiennement. On peut éviter de compter quasi exclusivement sur les médicaments de l'industrie pharmaceutique pour faire face à la plupart des maux qui nous affectent au cours de notre vie. Ainsi la population pourra vieillir encore longtemps, autonome CAR en bonne santé. Tout ceci sans "vivre au-dessus de ses moyens financiers" et ne plus dépendre des Caisse d'Assurance Maladie lié à un système de santé débordé et de plus en plus inefficace (délai d'attente de plusieurs mois, traitements plus ou moins efficace avec des effets secondaires non négligeable et bien trop onéreux et inabordable pour la majorité de la population mondiale).
Cet article, publié dans cancer, Microbiote, Nutrithérapie, OGM, Vidéo, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Les résidus de pesticides utilisés pour les cultures OGM (plantes transgéniques) ont des effets terriblement néfastes sur la santé

  1. Ping : Johanne: un lien très intéressant sur les OGMs et les pesticides associés. | Vaincre la douleur par l'alimentation

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s