Informations intéressantes sur l’intestin

Écouter les explications d’experts – émissions disponibles en ligne jusqu’au 14 nov 2015 et 06 juin 2016 sur France Inter … en lien avec l‘impact de notre microbiote sur notre santé

L’intestin, notre second cerveau

Le 2eme cerveau : le SNE, le système nerveux entérique.

Ce 2eme cerveau  dénombre près de 100 à 200 millions de neurones. Le système digestif communique avec l’encéphale grâce au nerf vague qui renseigne le cerveau sur ce qui se passe dans l’intestin et qui donne des ordres aux muscles intestinaux

Qu’est ce le SNE, sa fonction ?  Est ce réellement un deuxième cerveau ? Qu’est ce qui fait la complexité du tube digestif  ? Quelles sont les fonctions digestives et que s’y passe t il exactement ? Qui le fait fonctionner ? Quel est le rôle du SNE dans le contrôle des principales fonctions nécessaires à la survie des organes ?  Est-il en communication permanente avec notre cerveau principal ? Quelles sont les lésions du SNE ?

avec le Professeur Stanislas Bruley des Varannes, gastroentérologue et directeur de l’Institut des maladies de l’appareil digestif (IMAD) à Nantes.  http://www.fondation-santdige.org

et Michel Neunlist, chercheur à l’INSERM en physiologie et  directeur du laboratoire Inserm U913 : Neuropathies du système nerveux entérique et pathologies digestives

La flore intestinale et les pathologies liées

La flore intestinale(ou macrobiote) est composée d’une population de bactéries dont le nombre serait de cent mille milliards de bactéries !!!! Elle veille sur notre santé physique, améliore la nutrition et le métabolisme, joue un rôle sur nos fonctions cognitives et mentales aussi.
Si il y a un dérèglement, elle participe au développement de maladies aussi variées que le diabète et l’obésité, des allergies, des troubles cognitifs et de l’humeur voire des cancers….

« Quand il y a déficit en bactéries intestinales (appauvrissement de la diversité) risque de d’obésité

L’obésité touchait 400 millions d’individus adultes en 2005, en 2015 concernerait  plus de 700 millions de personnes et chiffre en augmentation…

 

Mais de plus en plus de données indiquent que des variations dans notre autre génome » le microbiome », c’est-à-dire le génome global de tous les microorganismes de notre corps, peuvent avoir plus de conséquences sur le développement de l’obésité que des variations dans le génome humain

avec Karine Clément, médecin nutrionniste, professeur de nutrition à l’Université Pierre et Marie Curie. Elle dirige un nouvel institut crée en 2011 issu des investissements d’avenir, l’ICAN, l’Institut de Cardiométabolisme et Nutrition .

et en insert téléphonique : Gilles Mithieux, biologiste

L’équipe de Gilles Mithieux, biologiste et directeur de l’Unité Inserm 855 : »Nutrition et Cerveau » est parvenue à expliquer  les mécanismes biologiques responsables de l’effet « coupe-faim «  des protéines alimentaires.

Ces résultats, publiés le 5 juillet 2012 dans la revue Cell, permettent d’envisager une meilleure prise en charge des patients obèses ou en surpoids.

Sources:

L’intestin notre second cerveau

La flore intestinale et les pathologies liées

Vaincre la douleur par l'alimentation

View original post 115 mots de plus

Publicités

A propos Nutri Soins Santé

Biochimiste-Nutrithérapeute qui, suite à plus de 30 ans d'expérience en recherche, développement et production biotechnologique et biopharmaceutique . Maintenant convaincue qu'on peut et qu'on doit prendre sa santé en mains par nos choix quotidiens (mode de vie, alimentation) j'offre un service de consultation privée. Je suis déterminée à aider les gens qui n'ont pas le temps ou les connaissances pour prendre des décisions éclairées par une meilleure compréhension des phénomènes impliqués dans les multiples réactions et interactions que notre corps vit quotidiennement. On peut éviter de compter quasi exclusivement sur les médicaments de l'industrie pharmaceutique pour faire face à la plupart des maux qui nous affectent au cours de notre vie. Ainsi la population pourra vieillir encore longtemps, autonome CAR en bonne santé. Tout ceci sans "vivre au-dessus de ses moyens financiers" et ne plus dépendre des Caisse d'Assurance Maladie lié à un système de santé débordé et de plus en plus inefficace (délai d'attente de plusieurs mois, traitements plus ou moins efficace avec des effets secondaires non négligeable et bien trop onéreux et inabordable pour la majorité de la population mondiale).
Cet article a été publié dans Audio, Microbiote. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s