En symbiose avec vous-même : votre microbiote aidé de prébiotiques et probiotiques

Le microbiote est l’ensemble des micro-organismes (bactéries, levures,
champignons, virus) dans un environnement spécifique (appelé microbiome) dont une partie était « anciennement » connu sous le nom de « flore intestinale ».  Le microbiote est composé de milliers de sortes de bactéries qui vous veulent du bien pour la plupart ! mais qui peut parfois être la source de vos maux si la composition en bactéries est altérée au cours de votre vie (antibiotiques, malnutrition, …) .  Ce microbiote représente 99% des gènes présents dans et sur votre corps avec 90% des cellules totales que vous portez en vous (en nombre).  Elles ne sont habituellement pas toxiques en elles-mêmes, co-habitent en symbiose votre corps principalement au niveau de l’intestin et vous aident à digérer ce que votre propre système digestif n’arrive pas à faire.  Le microbiote intestinal est la source quantitativement la plus importante de stimulation microbienne pouvant avoir des effets néfastes et bénéfiques sur la santé humaine.  En Occident, l’alimentation et la phobie des bactéries pourraient avoir contribué à une hausse de la fréquence de certaines maladies, telles que les maladies inflammatoires chroniques, et des allergies.

Ce microbiote est le deuxième cadeau de votre p’tite maman d’amour, dès le début de votre vie; le premier étant votre naissance, ce deuxième cadeau est en quelques sortes votre « coffre à outils » microbiens.  Bien sûr, ce microbiote est vivant et vous aurez l’occasion de modifier ce coffre à outils au cours de votre vie au fil de votre consommation alimentaires, antibiotiques,…. souvent sans même le savoir !  Les scientifiques estiment que les enfants de 3 ans ont développé un microbiote complet qui leur est propre selon leur alimentation, leur environnement et leur exposition aux antibiotiques dont nous avons largement abusés aveuglés par leurs bienfaits dans les cas d’infections réellement dangereuses….  Selon la composition de ce microbiote, un enfant pourra grandir plus ou moins vite… et même souffrir de malnutrition si le microbiote ne permet pas d’assimiler les nutriments nécessaires ou est la source d’une inflammation chronique. De plus, des études récentes ont démontrés que les enfants ayant subit des traitements aux antibiotiques sont plus susceptibles de développer de l’asthme.  À noter que, certains professionnels de la santé commencent à recommander la prise de probiotiques après un traitement antibiotiques.

Certains chercheurs étudient l’effet du microbiote sur le développement du cerveau et la santé mentale.  D’autres chercheurs japonais publiés dans Science en juin 2013 ont démontrés un lien entre les conditions inflammatoires produites par des bactéries chez les personnes souffrant d’obésité et le développement de certains cancers.  Dans ce cas, les bactéries secréteraient une molécule chimique (deoxycholic acid – DCA) qui endommage notre ADN (au niveau du foie notamment) et conduit au développement de tumeurs.  Des chercheurs de Harvard, Suzanne Devkota et Peter J. Turnbaugh ont écrit dans l’éditorial accompagnant cette étude que les travaux des scientifiques japonais présentaient un lien probable entre les DCA et le cancer du foie.

En 2012, un nouveau projet international a été lancé pour étudier le microbiome afin d’identifier une façon de moduler la réponse souhaitée, par exemple en choisissant le mélange de bactéries judicieux….. plus précisément que ne le font les prébiotiques et probiotiques actuels selon l’extrait de  Instituts de Recherche en Santé du Canada :  Les connaissances issues de la recherche sur le microbiome humain nous aideront à mieux comprendre les liens entre la flore microbienne et notre santé, et pourraient donner un aperçu des manipulations possibles du microbiome pour prévenir et traiter la maladie.   Les prébiotiques sont présents dans certains aliments. Ils favorisent la prolifération et le fonctionnement de certaines « bonnes » bactéries dans l’intestin.  Les probiotiques sont les « bonnes » bactéries.  En consommant des probiotiques, nous enrichissons notre microbiote en  « bonnes » bactéries au détriment des « mauvaises » bactéries.

Exemple d’aliments qui contiennent des prébiotiques

    • Les artichauts
    • Les bananes
    • L’ail
    • Les oignons
    • L’échalotes
    • Les poireaux
    • Les asperges

Vous pouvez lire de plus amples informations préparées par une association sans but lucratif fondée en 2001 à l’Université Laval au Québec (Canada).  Cette association est cependant liée à l’industrie agroalimentaire, notamment lors d’organisation de conférences et pour la conduite d’essais cliniques.

Le microbiote aurait un rôle à jouer dans les bienfaits du régime hypotoxique rapportés par plusieurs personnes souffrant de maladies inflammatoires chroniques ou de maladie autoimmunes.

Il a été possible de soigner avec succès dans 92% des cas par « transplantation fécale » de microbiomes « sains » à des patients infectés par la bactérie Clostridium difficile suite à 5 autres traitements inefficaces au cours des 11 mois précédents l’étude.  Explication du Dr Lawrence Brandt, MD, professor of medicine and surgery at the Albert Einstein College of Medicine in New York City

Jusqu’à récemment, il était difficile de prouver les effets de l’alimentation « en bonne et due forme »… Maintenant, il existe des références et lignes directrices pour la classification de produits de santé sous forme d’aliments et pour les essais cliniques.  Espérons avoir des réponses à ces questions au cours des prochaines années…

Publicités

A propos Nutri Soins Santé

Biochimiste-Nutrithérapeute qui, suite à plus de 30 ans d'expérience en recherche, développement et production biotechnologique et biopharmaceutique . Maintenant convaincue qu'on peut et qu'on doit prendre sa santé en mains par nos choix quotidiens (mode de vie, alimentation) j'offre un service de consultation privée. Je suis déterminée à aider les gens qui n'ont pas le temps ou les connaissances pour prendre des décisions éclairées par une meilleure compréhension des phénomènes impliqués dans les multiples réactions et interactions que notre corps vit quotidiennement. On peut éviter de compter quasi exclusivement sur les médicaments de l'industrie pharmaceutique pour faire face à la plupart des maux qui nous affectent au cours de notre vie. Ainsi la population pourra vieillir encore longtemps, autonome CAR en bonne santé. Tout ceci sans "vivre au-dessus de ses moyens financiers" et ne plus dépendre des Caisse d'Assurance Maladie lié à un système de santé débordé et de plus en plus inefficace (délai d'attente de plusieurs mois, traitements plus ou moins efficace avec des effets secondaires non négligeable et bien trop onéreux et inabordable pour la majorité de la population mondiale).
Cet article, publié dans Microbiote, Références, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s